Merci

Drone / Photos / Voyage

Pauvre idiot.

Toi qui m’as encadré une majeure partie de ma vie. Qui m’as vu grandir. Qui m’as servi de tuteur.
Toi qui savais me remettre à ma place. Toi que j’ai vu vieillir. Toi que j’ai défié.
Pendant que mes rides apparaissaient, les tiennes se creusaient.
Pendant que mon corps se renforçait, le tien s’affaiblissait.
Et, alors que mes envies d’ailleurs prenaient le dessus, tu étais toujours là quand je revenais.
Tel un repère.
Tel un grand-père.

Finalement tu n’étais qu’un crétin.
Merci.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer