Désolé

Ivre de vivre.
Lorsque tu rougis mon âme s’affole. Lorsque tu t’endors mon esprit s’apaise. Ton astre peut alors éclairer mes pensées qui vont et viennent portées par le vent de mes humeurs. Notre liaison est sans ambiguïté : tu peux te passer de moi, mais je ne peux me passer de toi. Tu es mon sol, tu es mon eau, tu es mon air, tu es mon tout. Tu as été l’hôte de mes ancêtres mais ne sera pas celle de mes descendants car, pour te préserver, j’ai décidé de ne pas en avoir.
Quand finalement le jour se lève je constate tout le mal que je t’ai fait. Sous tout mon plastique, mes gazes, mon béton… tu suffoques.
Je me réveille. La gueule de bois de vivre.

Un autre

Un autre coucher de soleil guadeloupéen.

Bienvenue Cheyenne !

Je vous présente Cheyenne.
Trouvée avec sa sœur au milieu de la forêt dense de la Basse-Terre, j’avais mis les deux à l’adoption épaulé de l’association « Les Loulous de Gwada ». Finalement Tya a été adoptée et est très heureuse dans sa nouvelle famille. Et le temps faisant, j’ai décidé de continuer ma route avec Cheyenne.

C’est l’occasion de vous rappeler de préférer l’adoption à l’élevage. Il y a beaucoup trop d’animaux en souffrance, abandonnés, livrés à eux mêmes, affamés et en proie aux maladies. Adopter un animal c’est sauver une vie. Pensez-y.

Bref… Soit donc la bienvenue dans ma vie, et merci pour toute la confiance que tu me portes déjà ! Ensemble on va bien se marrer, tu verras 😗

Garants de la Terre

Mélancolie d’un jour qui s’achève, espoir d’un jour meilleur.

La rivière part à la rencontre du soleil. Deux sources de vie aux antipodes. Fraîcheur et chaleur. L’eau et le feu.
L’équation de leur équilibre, seule la nature en connaît les inconnues et son résultat est la vie sur Terre. Protéger cet équilibre est notre devoir. Pour nous. Pour la vie en général. Car bien qu’il y ai des chances qu’elle existe ailleurs dans l’univers, finalement nous n’en savons rien.

Et si la Terre était la seule source de vie ? Et si dans cette infinité nous étions ses seuls garants ?

Toutes les 24 heures

Ça arrive tous les jours, et pourtant c’est à chaque fois différent. Toujours plein de splendeur. Le soleil couchant est bien une des seules routines que je prend plaisir à vivre !

Photo prise avec mon Sony A7S II.

L’allée Dumanoir

Alors que la Route du Rhum était sur le point de s’achever, mon regard s’est plutôt tourné vers les montagnes. Le soleil se couchant et nous offrant comme tous les soirs un spectacle merveilleux, j’ai décidé de chercher un autre point de vue sur l’allée Dumanoir. Car la perspective ça va un temps, mais une mise à l’échelle peut être tout aussi intéressante.

Photo prise avec mon DJI Mavic Pro.

Coucher de Soleil Guadeloupéen

S’il y a bien un spectacle à ne pas louper tous les jours en Guadeloupe, il s’agit bien du coucher de Soleil. Et pour vous faire une confidence, je n’ai toujours pas vu un seul lever de Soleil en 2 mois 🤫

Photo prise avec mon Sony A7S II.

Au niveau des nuages

Alors que je descendais de la Soufrière à l’heure du Soleil couchant, la nature m’a offert cet instant surréaliste.

À 1500 mètres d’altitude, j’étais au niveau des nuages qui masquaient déjà notre étoile. Derrière moi le volcan était écarlate, reflétant la lumière d’un ciel de feu. La mer elle, était déjà tapie dans l’ombre. Un affrontement tout en douceur entre la passion et la sérénité. Mais tous les soirs l’ombre prend peu à peu possession de la Soufrière. Et le calme l’emporte toujours.

Photo prise avec mon Sony A7S II.

Ce sentiment

Tous les soirs quand le soleil se coucher, je ressens toujours la même chose.

Qu’ai-je fait aujourd’hui? Capturer des photos? Des vidéos? Ramasser du plastique? Ce n’est pas assez pour moi. J’ai besoin de changer le monde. J’ai besoin de me faire entendre. J’ai besoin d’être compris. J’ai besoin de ne plus être seul.

Tous les soirs le même sentiment : le non-accomplissement.

Photo prise avec mon Sony RX100 V.